Le parfum Portrait of a Lady : un chef d’œuvre olfactif

Petit fils du fondateur des parfums Christian Dior, Frédéric Malle créé en 2000 ses « éditions de parfums » dans le but de proposer des parfums conçus par les plus grands nez de l’histoire de la parfumerie.

Parmi eux, Olivia Giacobetti, qui a travaillé pour de nombreuses maisons telles que Diptyque et l’Artisan Parfumeur, Jean-Claude Ellena, parfumeur de la maison Hermès, ou encore Dominique Ropion, maître parfumeur au sein de l’entreprise de matières premières International Flavors & Fragrances (IFF).

À l’image d’une maison d’édition littéraire, chaque parfum est signé par le parfumeur qui l’a créé. Frédéric Malle laisse l’initiative et l’opportunité aux parfumeurs de créer en toute liberté, ce qui apporte une originalité extrême à chaque création des Editions de Parfums Frédéric Malle.

Comme d’un commun accord, tous ont opté pour une écriture très créative, choisissant des matières premières de haute qualité.

Le parfum Portrait of a Lady

Pour composer Portrait of a Lady, Dominique Ropion a dû faire plusieurs essais avant de livrer ce chef d’œuvre olfactif qui est sans aucun doute l’une de ses plus belles créations.

Cette formule aux dosages riches contient une forte dose d’essence de rose turque qui est l’une des plus rares du marché, combinée à des notes de tête de benjoin et de cannelle et posée sur un fond de santal, musc, patchouli et encens. Le parfum Portrait of a Lady est un parfum des mille et une nuits et des grandes soirées parisiennes tout à la fois.

Dominique Ropion, appartenant à l’élite mondiale de la parfumerie,aime marier les extrêmes pour atteindre des équilibres uniques. Un homme particulièrement inventif et un technicien hors pair qui nous fait découvrir la haute parfumerie française avec une touche de modernité.

Portrait of a Lady existe en différents formats, le 30ml à 150€, le 50ml à 190€ et le 100ml à 275€. N’hésitez pas à découvrir ce magnifique sillage dans la boutique Nose.

Mon avis sur Portrait of a Lady

Sans aucun doute, une réussite. Un parfum d’une extrême élégance qui s’unit parfaitement à la peau et qui dévoile petit à petit son sillage oriental floral.

La rose turque apparaît assez rapidement : une fraîcheur et une intensité hors pair, qui libère des notes de musc et de patchouli en équilibre avec le bois de santal. Bien qu’axé autour de la rose, le parfum se pare également de notes épicées de clou de girofle, de cannelle et d’encens.

Ce parfum au sillage rétro renvoie aux dames à l’allure confiante que l’on peut croiser devant les cafés de Saint Germain des Prés à Paris. Leur fourrure d’hiver ou leur foulard en soie en été restent imprégnés de ce parfum pendant des nombreux jours, jusqu’à séduire ou rendre dépendants les messieurs qu’y tomberont dessus.

Doué d’une tenue excellente, ce parfum se porte comme un véritable bijou, sans besoin de rajouter d’autres accessoires. Une ode à la rose sublimée par un orchestre d’accords recherchés, signée par l’un des plus grands parfumeurs de notre époque.